Lagniel

En Normandie, malgré les récentes vagues de licenciements, les besoins en recrutement dans l’industrie sont importants.

Dans l’industrie manufacturière, une entreprise sur cinq prévoit de recruter surtout des personnes qualifiées.

Ces embauches à un rythme soutenu, compensent le vieillissement des effectifs, et répondent à la création de nouveaux emplois, liés à la croissance des entreprises.

Parmi les industries les plus prolifiques en embauches:

  • la métallurgie et la mécanique confrontées à une vague de départs à la retraite;
  • l’énergie avec le nucléaire et la construction de parcs éoliens offshore;
  • la chimie avec le développement de la chimie végétale;
  • la pharmacie pour répondre à de nouveaux marchés;
  • l’aéronautique dont les carnets de commande sont pleins;
  • la cosmétique toujours en croissance;
  • l’agroalimentaire avec l’automatisation des systèmes de production.

L’industrie doit ainsi recruter un grand nombre de techniciens qualifiés, dans les années à venir.

Parmi les métiers les plus recherchés:

  • technicien méthodes;
  • chaudronnier;
  • soudeur;
  • technicien d’usinage;
  • technicien de maintenance;
  • conducteur de ligne automatisée…

Dans tous ces métiers, le profil est d’autant plus demandé qu’il est en phase avec les évolutions technologiques, et les exigences de modernisation de l’appareil productif.

Pour illustrer ces vagues d’embauches dans l’industrie en Normandie, voir les 2 reportages ci-dessous:

  • L’entreprise Lagniel, à Douvres-la-Délivrande dans le Calvados, peine à recruter un fraiseur à commande numérique.

  • Le site pharmaceutique GlaxoSmithKline, à Evreux, prévoit une croissance de 15 %, et l’embauche d’emplois en production, et à des fonctions support : contrôle qualité, logistique ou maintenance.


Recrutement chez GSK